• L'Affaire de l'Auberge Rouge

    l'auberge rouge

     

    Titre : L'Affaire de l'Auberge Rouge

    Dessin : Stéphane DE CANEVA

    Scénario : Didier QUELLA-GUYOT & Julien MOCA

    ISBN : 978-2-8129-0140-9

    Nombre de pages : 48

     

    4ème de couverture :

    Plateau de Peyrebeille, hautes terres ardéchoises hostiles s'il en est, dans les années 1830. Pierre et Marie Martin sont aubergistes. Pour les aider, leur valet Rochette, un "colosse" plus proche de la bête que de l'homme, à ce qu'on dit... Les rumeurs les plus folles courent à leur sujet : on les accuse de détrousser puis d'assassiner sauvagement leurs clients ! D'ailleurs, comment pourrait-il en être autrement, au regard de la fortune qu'ils ont accumulée en si peu de temps ?

    La vindicte populaire a tranché : on doit juger et condamner les Martin. Les témoins sont nombreux qui incriminent, en dépit de l'absence de plaintes et de preuves à charge contre ces coupe-jarrets. De toute façon, ils sont coupables, tout le monde le sait.

    C'est le procès du couple Martin et de Rochette, et les accusations terribles auxquelles ils sont confrontés, que les auteurs racontent ici, éclairant, entre planches d'audiences et flash-back sur les crimes, une énigme judiciaire à glacer le sang.

     

    Note globale : 3,5/5

     

    Hormis pouvoir mettre des images sur l'affaire de l'auberge de Peyrebeille, des visages sur les personnages, rien de nouveau à apporter, l'histoire on l'a connaît tous et l'issue finale aussi.
    Le couple Martin et leur valet Rochette sont soupçonnés d'être à l'origine de disparitions de personnes qui se seraient aventurés sur leur terre afin de les dépouiller.

     

    Petit extrait : (témoignage qui a eu une grande influence quant au verdict final)

    Extrait-1.jpg

     

    Extrait 2

     

    Jalousie de l'époque sur des gens qui auraient fait fortune ou véritablement des meurtriers ? Difficile de savoir exactement s'ils en sont vraiment les auteurs, mais tout porte à le croire, plusieurs témoignages les accablent : hurlements, tâches de sang dans l'auberge... Bienvenue au coupe-gorge !

     

    La fin on la connaît, tous les trois ont été condamnés à la peine de mort.

    Marie et Pierre Martin ont été exécutés face à leur auberge devant leur fille Jeanne-Marie présente pour leur mise à mort et qui jusqu'au bout a certifié qu'ils n'étaient pas coupables.

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :